Quel aliment est riche en fer ?

aliments riches en fer

Le fer est indispensable à la santé de tous les humains. Une carence de cet élément peut être la source de certains dysfonctionnements dans l’organisme. Pour apporter le fer à votre organisme, vous avez la possibilité de consommer un bon nombre d’aliments. Ces derniers peuvent être d’origine végétale comme animale. Toutefois, certains de ces produits doivent être consommés avec modération. Dans ce qui suit, vous verrez une checklist des aliments riches en fer.

Le soja

Parmi les aliments riches en fer figure le soja. Ce produit d’origine végétale procure du fer. Ainsi, pour 250 g du soja cuit, notez que vous aurez 9 mg de fer. Ce n’est pas mal !

Lire également : Recette gaufre moelleuse : astuces pour réussir à coup sûr !

Aussi, la consommation de ce produit vous permet de contourner les risques d’accident cardio-vasculaires. Cela est possible grâce aux isoflavones ainsi que les protéines végétales que renferment les grains de soja.

Les Haricots blancs

En dehors du soja, il est possible d’apporter plus de fer à l’organisme en consommant les haricots blancs. Très bons pour la santé, ces produits provenant des végétaux apportent à votre corps le même type de fer que celui du soja. Pour preuve, une tasse de haricots blancs (250 g) a entre 5 à 8 mg de fer. En plus de cet atout, cet aliment apporte un taux de 50 % de fibres et 30 % d’éléments protéinés à votre corps.

A lire en complément : Légumes de saison mai : quels sont les fruits et légumes de saison ?

Les huîtres

Les huîtres sont également des aliments à travers lesquels votre organisme peut obtenir un apport en fer. L’élément apporté ici est bien héminique. Ce qui fait que ces aliments sont bien différents de ceux susmentionnés. Pour être certain de la richesse de ce produit, sachez que 8 huîtres (100 g) vous offrent entre 5 et 9 mg de fer. Vous devez savoir que cette nourriture est également riche en éléments phosphoriques qui sont responsables de la genèse des dents ainsi que des os.

L’agneau

Vous pouvez miser sur l’agneau pour apporter du fer héminique à votre organisme qui en souffre. En matière d’apport en fer, notez que 8 à 13 mg peuvent être générés par 100 g de viande de l’agneau. De plus, ce produit d’origine animale apporte à l’organisme d’autres bons éléments tels que le zinc et le phosphore pour un fonctionnement efficace. Vous devez garder à l’esprit que le gigot de l’agneau est une excellente source de vitamines.

La viande du porc

aliments riches en fer

À l’instar de l’agneau, la viande de porc semble être une source où trouver une quantité suffisante de fer héminique à votre corps. Par exemple, 100 g d’organe épurateur de ce mammifère génère 18 g de fer vite consommé par les cellules.

Apportant d’autres éléments nécessaires à votre organisme, la viande ou le foie du porc est un mets que beaucoup de personnes aiment. Par ailleurs, ce plat doit être consommé de façon modérée en raison de son taux de cholestérol.

La palourde

La palourde est aussi un excellent aliment à travers lequel l’organisme peut retrouver une quantité de fer héminique donnée. Même si cette dernière n’est pas abondante comme beaucoup le pensaient, le taux de fer présent dans cet aliment n’est pas à négliger.

En effet, pour 100 g de ce mollusque comestible, vous pouvez apporter 2,8 mg de fer. Ce qui équivaut à 1/3 des nécessités quotidiennes d’un homme de 19 à 50 ans et à 1/6 chez la femme.

Le sésame

Le sésame est un produit d’origine végétale. Pour cela, il apporte à votre organisme une quantité suffisante de fer non héminique. Pour mieux comprendre, vous devez simplement prendre 100 g de ce produit pour constater qu’il peut procurer environ 14 mg de fer.

Il est nécessaire de savoir que le sésame est un redoutable antioxydant qui est capable de générer d’excellente huile végétale. Outre le fer, notez que le sésame est aussi une source de vitamine E qui assure la protection de votre cœur.

Le tofu

Le tofu est également un générateur de fer même si ce dernier est non héminique. De 100 g de cet aliment, votre corps peut recevoir jusqu’à 5 mg de fer. Ce produit provenant du règne végétal est souvent utilisé comme complément alimentaire pour remplacer les aliments générateurs de protéines d’origine animale. Notez que le tofu n’a presque pas de goût. Cependant, sa place dans les plats de salade est incontestable.

Les épinards

Les épinards sont les légumes verts qui contiennent le plus de fer. Bien qu’une portion moyenne d’épinards cuits, soit environ 100 g, ne fournisse que 2,7 mg de fer, ce dernier est héminique. Ce type de fer est facilement assimilé par notre organisme et constitue un excellent complément alimentaire dans la lutte contre l’anémie. Les épinards peuvent être consommés en salade ou cuits à la vapeur pour conserver leur concentration en nutriments.

Les épinards regorgent aussi d’autres minéraux tels que le calcium et le potassium ainsi que des vitamines A et C. Ils constituent une source nutritive non négligeable pour renforcer nos défenses immunitaires.

Il faut rappeler que la quantité de fer absorbée dépend aussi des autres aliments ingérés lors du même repas. Il peut donc être judicieux de combiner plusieurs sources végétales riches en fer afin d’optimiser son absorption par l’organisme.

Il faut noter qu’un apport suffisant en vitamine C peut faciliter l’absorption du fer contenu dans ces différents aliments riches en cet élément essentiel au bon fonctionnement du corps humain.

Les lentilles

Au-delà des épinards, il existe d’autres aliments riches en fer à privilégier dans son alimentation. Les lentilles figurent parmi ceux-là. Elles sont très faciles à cuisiner et permettent de varier ses repas.

Les lentilles sont des légumineuses qui contiennent environ 3,5 mg de fer pour 100 g. Ce taux est certes moins important que celui des épinards mais toutefois significatif pour une source végétale. Elles sont aussi sources de protéines végétales et donc une excellente alternative aux viandes rouges.

Il est possible de consommer les lentilles sous différentes formes : en salade froide avec du quinoa et des légumes croquants ou encore chaudes avec un plat mijoté accompagné d’épices exotiques.

Il faut savoir que la qualité nutritionnelle d’une portion donnée dépend beaucoup du mode de préparation choisi : il est recommandé de les cuire plutôt que de recourir à une boîte déjà prête afin d’éviter l’ajout excessif des conservateurs lors du conditionnement industriel.

Chacun peut trouver parmi ces aliments riches en fer une solution adaptée selon ses goûts culinaires et contraintes liées au budget ou à la disponibilité géographique.